Salle de bain|Douche|Receveur de douche

Receveur de douche

10 581 produits

Produits les plus populaires

Nos recommandations
Salle de bain|Douche|Receveur de douche

Receveur de douche

Principal élément de la douche, le receveur permet de recevoir et d'évacuer l'eau mais aussi de supporter les portes ou les parois. Il est disponible dans de nombreuses formes, matières et dimensions afin de s'adapter à toutes les salles de bain.

1. Votre check-list pour bien choisir

  • L'espace disponible : le type, la dimension et la forme de votre receveur doivent s'adapter à la géométrie de votre salle de bain. Pour les petites salles de bain vous miserez sur un modèle compact, carré ou en quart de cercle, alors que les plus grandes vous laisseront plus de liberté.
  • Le confort : si l'espace disponible et votre budget vous le permettent, voyez les choses en grand ! Ne lésinez pas sur la taille pour maximiser votre espace de détente.
  • Le design : fini le temps des receveurs carrés en céramique blanche, bien épais et peu originaux. Extraplats, en résine, ABS ou SoliCast, noirs, beiges ou même ardoisés, toutes les solutions sont possibles pour rénover votre salle de bain !
  • La tendance : envie d'une douche à l'italienne ? Vous aurez besoin d'un receveur à carreler qui disparait totalement et ne laisse affleurer que la bonde d'évacuation pour un effet minimaliste très tendance.
  • L'entretien : attention aux matériaux ! Que vous les préfériez naturels ou de synthèse, ils devront garantir le maximum de l'hygiène et un entretien facile au quotidien.

2. Quel receveur pour votre salle de bain ?

Avant tout achat, il faut savoir qu'un receveur de douche doit être choisi en fonction de votre système d'évacuation et de la configuration de votre salle de bain.Le receveur à encastrer donne un accès plain-pied à la douche, mais il nécessite un siphon d'évacuation vertical. Compte tenu des contraintes d'installation, le receveur à encastrer convient pour une construction neuve ou une vraie rénovation de la salle de bain. L'extraplat, en général à encastrer, demande également de l'aménagement pour l'évacuation d'eau. Le receveur à poser est au contraire très simple d'usage car il suffit de le poser directement au sol ou sur un socle en briques ou en parpaings. Fini les travaux de maçonnerie ! Quant au receveur surélevé, c'est absolument le bac de douche le plus rapide et le plus pratique à installer, car tout comme le receveur à poser, il ne nécessite pas de gros travaux de maçonnerie. Le receveur surélevé se pose sur un siphon à évacuation horizontale, mais peut aussi être posé avec des pieds de rehausse.

3. Formes et dimensions

Vous devez maintenant choisir la forme et les dimensions de votre receveur : carré, rectangulaire ou en quart de cercle ? C'est la forme et l'espace disponible dans votre salle de bain qui vous guidera dans ce choix. Pratique et peu encombrante, la forme carrée est la plus courante. Sa taille variable entre 70 x 70 cm et 120 x 120 cm correspond à toutes les salles de bain de petite ou de grande surface. Pour plus de confort, pensez grand en optant pour un receveur aux dimensions généreuses. La forme rectangulaire est à privilégier si vous possédez un grand espace de bain. Avec leurs formats variant de 70 x 90 cm à 180 x 90 cm, les receveurs de douche rectangulaires procurent le confort d'une cabine de douche spacieuse, tout en optimisant l'espace d'une salle de bain longue et étroite. Si au contraire vous disposez d'un petit espace, la forme d'angle ou en quart de cercle est parfaite. Peu encombrant, le receveur en quart de cercle est le mariage parfait entre gain de place et aisance sous la douche. Les côtés de l'angle varient en général entre 80 et 110 cm. Lorsque vous choisissez votre receveur, n'oubliez pas de laisser un espace d'environ 70 cm devant l'accès de la douche en plus d'un éventuel dégagement des portes.

4. Quelles matières

Les matières qui composent un receveur sont nombreuses, mais la plus utilisée est le grès émaillé ou céramique en raison non seulement de son prix abordable, mais aussi pour sa large palette de couleurs. Le receveur en grès émaillé ou céramique est aussi préféré pour sa résistance aux chocs et sa grande solidité. Comme il n'est pas sensible aux taches, son entretien est des plus aisés. Quant au receveur en acrylique, il offre certaines qualités que l'on ne trouve pas chez un receveur en céramique. La présence d'un antidérapant, sa légèreté et sa maniabilité en font un receveur parfait pour tous les sols. Enfin, la résine est souvent utilisée dans la réalisation d'un receveur extraplat car elle offre résistance, durabilité et un entretien aisé. D'autres matériaux comme le teck, esthétique et chaleureux mais aussi naturellement antidérapant, s'utilisent pour réaliser un receveur de douche sur mesure, bien que ce type de matériau reste plutôt marginal.

5. L'entretien d'un receveur de douche

Simplifiez-vous la vie en optant pour des matières faciles à vivre au quotidien. Privilégiez un receveur qui soit facile à nettoyer à l'aide d'un chiffon humide et d'un produit ménager courant liquide, d'eau tiède et d'une éponge. Évitez le grattoir de l'éponge, en particulier sur l'acrylique et le béton de synthèse. Pour le bois à sec, passez une huile de teck tous les 6 mois et laissez bien sécher.

6. Installer votre receveur de douche

La plupart des receveurs de douche demandent quelques travaux, des raccordements de plomberie, et d'éventuels rehaussements maçonnés pour garantir la pente d'écoulement. Afin de garantir l'installation correcte du receveur et surtout la parfaite étanchéité de l'ensemble vous aurez peut-être besoin d'un professionnel puisqu'il faudra mettre en place les réseaux d'alimentation et d'évacuation, prévoir une pente de 2 cm/m au minimum et traiter les murs avec des produits d'étanchéité avant de les carreler.

7. Le receveur à carreler

Le receveur à carreler est la véritable douche à l'italienne. Il s'arrête au niveau du sol en ne laissant apparaître que sa bonde d'évacuation. Il cumule de nombreux avantages, parmi lesquels l'esthétique d'une douche à l'italienne et sa facilité d'accès, notamment pour les personnes âgées et à mobilité réduite. Pour l'habiller, choisissez un carrelage antidérapant et de petit format pour limiter le risque de glissade. Il faut pourtant considérer qu'une douche à l'italienne implique de gros travaux comme l'aménagement du sol afin d'y encastrer un siphon avec une bonde d'au moins 90 mm, l'agencement d'une canalisation d'évacuation, la création d'une pente de canalisations d'au moins 2 % pour l'écoulement et l'étanchéité de la dalle. L'installation d'une douche à l'italienne n'est donc pas tellement facile en cas de rénovation !

Remonter